L’importance des temps de roulage dans la certification A-CDM Light (Advanced ATC Tower)

6 septembre 2021

Le concept A-CDM & A-CDM Light

 

Les aéroports sont des lieux très fréquentés où les différents intervenants ont des rôles clés et un objectif commun : gérer de manière sûre et efficace le flux des vols au départ et à l’arrivée.

Avec une anticipation de 3 heures, le processus de prise de décision collaborative aéroportuaire (A-CDM) permet à toutes les parties prenantes de bénéficier le plus tôt possible du partage des mêmes informations afin de prendre des décisions éclairées. Les jalons et les détails de vol pertinents sont mis à jour et partagés afin d’avoir des heures de départ bloc (OBT) et des heures de décollage (TOT) précises pour une meilleure connaissance de la situation. Ce partage d’informations conduit à une meilleure gestion des flux de trafic au niveau du réseau européen Eurocontrol NM. 

Cet objectif se traduit dans la version allégée du A-CDM (A-CDM Light ou Advanced ATC Tower) par un besoin de communication entre tous les acteurs de  l’aéroport, les partenaires mais aussi le réseau NM, des informations sur le de départ des vols, incluant : 

  • Une estimée fiable de décollage (TTOT)
  • Une information de circuit départ (SID) actualisée

Ce partage d’informations conduit à une meilleure gestion des flux de trafic au niveau du réseau ATFM.

 

L'importance des temps de roulage dans l'A-CDM

 

Le temps de roulage et la fiabilisation du temps de décollage

 

Le temps de roulage est le temps passé par un avion entre la piste et le parking.

Pour un vol au départ, on appelle le Taxi-Out Time (EXOT) le temps passé entre le parking P et le point de décollage piste D.

 

EXIT

 

Pour un vol à l’arrivée, on appelle le Taxi-In Time (EXIT) le temps passé à rouler du point d’atterrissage A sur la piste d’arrivée jusqu’au parking P.

 

EXOT

 

Dans une gestion classique du flux départ, pour les aéroports régionaux, le Taxi-Out Time est une partie importante et parfois très variable de l’estimation du temps de décollage. En effet, côté aéroport, un ensemble d’opérations (nettoyage, emports des en-cas et déjeuners, embarquement des passagers…) doivent être effectuées pour qu’un avion soit prêt au départ. Ce temps où l’avion est estimé prêt au départ (TOBT) est associé au Taxi-Out Time (EXOT) afin d’estimer l’heure cible de décollage (TTOT).

 

TTOT = TOBT + EXOT

 

Ceci illustre bien que, dans le but de fournir un temps de décollage fiable aux partenaires ainsi qu’au réseau, l’estimation du temps de roulage est primordiale, en sus de la communication d’un temps objectif de départ bloc (TOBT) par les assistants aéroportuaires.

 

Méthode classique d’estimation du temps de roulage (VTT)

 

Le temps de roulage variable (VTT) est un modèle d’estimation du temps de roulage basé sur une table où plusieurs entrées sont combinées afin d’estimer le temps de roulage. Les variables d’entrée couramment utilisées sont :

  • L’information de piste utilisée par l’avion
  • Le parking de stationnement de l’avion
  • Le flux de l’avion (départ/arrivée)
  • Le type de l’avion

Ce modèle de base répond au besoin de la plupart des aéroports régionaux qui ont une topologie de taxiway simple.

A noter que cette méthode peut être limitante lorsque le nombre d’avions sur la voie de circulation augmente ou lorsque le processus aéroportuaire induit un comportement non linéaire sur le temps de roulage. Dans ce cas des algorithmes plus avancés, mais nécessitant une maintenance accrue, peuvent être déployés.

 

Suivi simplifié de la précision des estimations de temps de roulage VTT grâce à AirportKeeper

 

AirportKeeper permet une construction dynamique des tables VTT sur la base du temps de roulage réalisé historique.

 

AXOT  =  ATOT –  AOBT

 

AXIT  =  AIBT  –  ALDT

 

Une fois construite, la précision et la pertinence de ces tables sont surveillées par l’application, et permettent de prévenir, de manière automatique, les administrateurs de la plateforme dans le cas où les seuils de précision configurés ne sont pas respectés. AirportKeeper propose alors une aide à la mise à jour de ces tables, afin de faciliter la prise de décision et de garantir une mise à jour optimale des valeurs, toujours sur la base des temps de roulage historiques réalisés.

 

Grâce à cette fonctionnalité, AirportKeeper permet une mise en place simple et fiable des tables de temps de roulage. Cette fonctionnalité est une des nombreuses aides permettant de faciliter l’obtention de la certification A-CDM Light (Advanced ATC Tower) dans les aéroports où AirportKeeper est déployé.