L’importance de la TOBT dans la certification A-CDM Light (Advanced ATC Tower)

6 septembre 2021

Le concept A-CDM & A-CDM Light

 

Les aéroports sont des lieux très fréquentés où les différents intervenants ont des rôles clés et un objectif commun : gérer de manière sûre et efficace le flux des vols au départ et à l’arrivée.

Avec une anticipation de 3 heures, le processus de prise de décision collaborative aéroportuaire (A-CDM) permet à toutes les parties prenantes de bénéficier le plus tôt possible du partage des mêmes informations afin de prendre des décisions éclairées. Les jalons et les détails de vol pertinents sont mis à jour et partagés afin d’avoir des heures de départ bloc (OBT) et des heures de décollage (TOT) précises pour une meilleure connaissance de la situation. Ce partage d’informations conduit à une meilleure gestion des flux de trafic au niveau du réseau européen Eurocontrol NM. 

Cet objectif se traduit dans la version allégée du A-CDM (A-CDM Light ou Advanced ATC Tower) par un besoin de communication entre tous les acteurs de  l’aéroport, les partenaires mais aussi le réseau NM, des informations sur le de départ des vols, incluant : 

  • Une estimée fiable de décollage (TTOT)
  • Une information de circuit départ (SID) actualisée

 

L'importance de la TOBT dans l'A-CDM

 

Le temps objectif de départ bloc et la fiabilisation du temps de décollage

 

La TOBT (Target Off-Block Time) est l’heure cible définie comme heure de départ bloc par la compagnie aérienne ou l’assistant aéroportuaire. À cette horaire, les jalons suivants doivent être réalisés :

  • les portes de l’avion sont fermées
  • la passerelle d’embarquement est déconnecté de l’appareil,
  • le véhicule de repoussage est disponible
  • l’avion est prêt à démarrer/repousser dès autorisation par le contrôleur aérien

Le TOBT et ses mises à jour subséquentes sont les éléments clés dans l’amélioration de la prévisibilité pendant le processus de rotation des avions. 

En particulier, elle contribue à une meilleure allocation des ressources des parkings grâce à la connaissance du temps d’occupation des parkings et de la précision d’allocation des parkings avions.

Elle contribue aussi à une meilleure gestion de la charge de travail des contrôleurs aériens qui peuvent anticiper le nombre de vols utilisant la plateforme simultanément.

Enfin, grâce aux temps de taxi variables (VTT), une meilleure prévision des heures de décollage (TTOT) peut être communiquée au centre d’exploitation du gestionnaire de réseau.

TTOT = TOBT + EXOT

 

Dans le but de fournir un temps de décollage fiable aux partenaires ainsi qu’au réseau, le temps objectif de départ bloc (TOBT) est primordial, en association avec le temps de roulage estimé.

 

Cycle de vie de la TOBT

 

La TOBT est déclarée manuellement par la compagnie aérienne ou l’assistance en escale en charge du vol. Il est observé que la TOBT est mise à jour très tardivement (ie peu de temps avant la TOBT actuelle). Ceci est dû à diverses raisons parmi lesquelles :

  • Les assistants aéroportuaires au sol sont focalisés sur la préparation de l’avion afin d’effectuer le repoussage dans les délais, plutôt que sur la communication d’un temps fiable aux autres participants
  • Les frais de stationnement sont proportionnels au temps d’occupation du stand, le travail des manutentionnaires est donc d’essayer de minimiser ce temps (il est à noter que dans certains cas les assistants aéroportuaires reçoivent des pénalités lorsque le retard peut leur être imputé)
  • Les assistants au sol ne veulent pas perdre leur place dans la séquence de départ, ce qui entraînerait un retard plus important (lorsque la TOBT change, certaines règles sont appliquées par le contrôle aérien, ce qui peut entraîner la suppression du vol de la séquence de départ et sa reprogrammation dans cette séquence plus tard)

Certains événements sont indépendants de la volonté des assistants au sol, et ils n’ont aucun contrôle sur ceux-ci (embarquement plus long que d’habitude, non présentation de passagers, …)

Par conséquent, les TOBT ne sont mises à jour que lorsque le problème est confirmé et lorsqu’aucune autre option n’est possible, ce qui signifie que les mises à jour se produisent très tardivement dans le cycle de vie du vol. 

C’est un point sensible dans l’objectif de partage d’informations A-CDM. 

Pour pallier ces contraintes opérationnelles, il devient alors crucial de pouvoir prédire les TOBT qui seront émises afin d’anticiper les futures mises à jour de la TOBT et ainsi permettre à toutes les parties prenantes de réagir plus efficacement à ces changements d’horaires. Nous appellerons la prédiction du temps de départ bloc la POBT (Predicted Off-Block Time) dans la suite de cet article.

 

Surveillance simplifiée du temps objectif de départ bloc grâce à AirportKeeper

 

AirportKeeper se base sur une approche utilisant les différents jalons des appareils opérant leurs rotations sur les aéroports utilisant la solution afin de calculer une POBT pour chaque vol au départ. 

Cette POBT est ensuite comparée au temps objectif de départ bloc communiqué par les assistants d’escale (TOBT) afin de permettre une détection d’anomalie et une levée d’alerte associée nommée TOBT_UPDATE dans AirportKeeper.

Grâce à ce suivi des temps objectifs de départ bloc communiqués, AirportKeeper permet d’alerter sur les TOBT non actualisées et donc de faciliter et fiabiliser leur mises à jour de manière générale.

Ce support aux opérations en phase tactique permet ainsi l’obtention de la certification A-CDM Light (Advanced ATC Tower) dans les aéroports où il est déployé et où la fiabilité et la stabilité de la TOBT transmise au réseau est essentielle.